top of page

Près de Cholet. Bee’s dream, du miel en direct de la ruche en un coup de pouce

Elles volent, virevoltent, s’agitent autour de lui, mais il est loin de s’en inquiéter. Au contraire. Au milieu des abeilles, Charles-Olivier Oudin reste imperturbable. Comment pourrait-il en être autrement ?


09/12/21 - Ouest France - Alexandre Blaise & Laurent Combet




Depuis deux ans, ce quinquagénaire a fait de ces insectes ailés de vrais collègues de travail. Avec son associé, Julien Mouraud, ingénieur de 30 ans, il est aux commandes de Bee’s dream, une petite entreprise basée à Chemillé, entre Cholet et Angers. Une petite entreprise qui a relevé le défi de passer le miel en direct de la ruche à la tartine en un éclair, une pression.

Comment ? En deux temps. D’abord grâce à un système de doses individuelles en forme d’alvéoles glissées dans les ruches. Ensuite grâce à un accessoire permettant de presser et de récupérer le miel. Un accessoire maison breveté.



« À l’image des grands vins, le miel en direct de la ruche est un produit qui raconte une histoire »



L’idée est toute bête. Et c’est bien ce que souhaitaient les deux hommes, qui ont multiplié les essais. Nous voulions aller au plus simple du plus simple, sans mécanisme, défend Julien Mouraud, qui rappelle l’objectif final : Faciliter la consommation de miel en brèche. Ah, le miel en brèche… Un produit non-transformé, brut, aussi appelé miel en rayon. Un miel haut de gamme dont le « hic » est la cire d’abeille, qui vient cloisonner les alvéoles. Le miel avec la cire, cela marche très bien historiquement au Moyen-Orient ou au Maghreb. Mais en Europe, on aime peu cet effet chewing-gum, explique l’ingénieur. C’est là qu’intervient le pressoir, brisant et contenant l’opercule de cire et laissant échapper le seul miel.

Le pressoir est une invention extrêmement simple et facile d’utilisation, c’est bien ce que souhaitaient Julien Mouraud et Charles-Olivier Oudin.


Comme les gens ont redécouvert le café avec les dosettes, Bee’s dream veut montrer une autre facette du miel, complémentaire des miels en pots, commente Charles-Olivier Oudin. À l’image des grands vins, des grands fromages, le miel est un produit qui raconte une histoire​, expose Julien Mouraud. Voilà pourquoi l’entreprise vise les apiculteurs professionnels à même de promouvoir tel ou tel miel, différent selon les terroirs. C’est un produit qu’ils peuvent vendre plus cher avec moins de travail. ​Les apiculteurs amateurs font aussi partie de la clien...



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page