top of page

Bee’s dream, de la ruche à la tartine !


21/06/23 - ManEcho


une monodose de miel brut avec deux pressoirs en laiton et bois sur un fond noir brillant
Une Bee's kiss et ses deux pressoirs (laiton & bois)



En partenariat avec ManEcho, société de conseil spécialisée en stratégie de distribution, LSA vous présente régulièrement des startups prometteuses. Ici, Bee’s dream, qui invente une façon ludique et gustative de savourer du miel. Grâce à un cadre qui s’insère dans n’importe quelle ruche, d’où l’on prélève des monodoses que le consommateur pressera lui-même. Malin.


Qui ?


Après des études de finances à Paris, Charles-Olivier Oudin travaille dans divers secteurs d’activités avant de devenir directeur financier et administratif pour des sociétés d’innovation. Il crée aussi une entreprise agricole qui fait pousser et transforme le safran. Proche de la nature, l’homme installé aujourd’hui à Chemillé-en-Anjou, devient apiculteur de loisir. Il constate alors que la récolte du miel traditionnelle génère différentes étapes : désoperculation, centrifugation, décantation, filtration, et mise en pot. Ce qui prend beaucoup de temps. D’où l’idée de simplifier cette chaîne. Il commence à réfléchir à un moyen qui lui permettrait d’ôter le miel de la ruche pour le poser directement sur la table du convive : de la ruche à la tartine. En juin 2020, Bee’s dream voit le jour. La jeune pousse collectionne rapidement les récompenses, dont la médaille d’or du concours Lépine international, à Paris en 2021 et la médaille d’or de la qualité et du packaging au Paris International Honey Awards, en 2023.


Quoi ?


Le cadre conçu par la startup est constitué de plusieurs portions individuelles (on les appelle les Bee’s kiss). Ces monodoses, pleines de miel, sont recouvertes de cire, secrétée par les abeilles. L’apiculteur retire simplement le cadre qu’il pourra stocker au sec plusieurs mois s’il le souhaite. Chaque portion s’ôte aisément et peut se poser sur la table pour une dégustation immédiate. Il suffit au consommateur d’utiliser le petit pressoir, conçu par la startup, pour enfoncer la couche de cire au fond et faire couler le miel dans son assiette. Bee’s dream propose ainsi que le consommateur procède lui-même au pressage de son nectar, de manière ludique. Outre la garantie de la traçabilité, à l’aide d’un tag NFC (puce sans contact) qui permet de contrôler l’historique de production, le produit conserve toutes ses qualités et vertus originelles. Les dosettes sont fabriquées en région parisienne, dans un matériau recyclé, recyclable, consigné, réutilisable avec un objectif sur des matériaux biosourcés et compostables. Bee’s dream se veut une solution complémentaire à l’extraction traditionnelle. En moyenne, la France sort 20 000 tonnes de miel par an grâce au 1,4 million de ruches exploitées dans le pays. Tandis que les Français en consomment 45 000 tonnes. Nous sommes donc importateurs à hauteur de 60 % environ. La startup vend ses cadres à des apiculteurs situés en Bulgarie, à Madagascar, au Maroc, en cours en Nouvelle Zélande. Ils ont aussi trouvé preneurs en Martinique et à la Réunion, ainsi que dans de multiples régions de l’Hexagone.


Et demain ?


Le site Bee’s dream commercialise les cadres avec leurs monodoses et les pressoirs, destinés aux apiculteurs, ainsi que des coffrets dégustation de miel pour tous les gourmands. La startup travaille à démarcher les palaces pour offrir des expériences gustatives inédites à ses clients, et s’intéresse à commer...


Pour poursuivre votre lecture de cette interview, rendez-vous sur https://www.manecho.com/bees-dream/

20 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page