top of page

Avec son invention, ce miel de l’Anjou va directement « de la ruche à la tartine »

Entrepreneur dans le Maine-et-Loire, Charles-Olivier Oudin a inventé un système de monodoses placées dans la ruche et permettant de récupérer le miel en un clin d’œil.

Ouest France - 28/05/2021 - Marion AUVRAY


Charles-Olivier Oudin qui tient dans ses mains un cadre de ruche composé de monodoses de miel brut
Charles-Olivier Oudin et son cadre de ruche Bee's dream

Il a eu mille vies, Charles-Olivier Oudin. À 51 ans, ce Parisien d’origine est arrivé dans le Maine-et-Loire en 2003. Avant cela, il a sillonné les plantations de café et de cacao au Cameroun, au Ghana, en Côte d’Ivoire, lorsqu’il était contrôleur de gestion industriel. « Mon père, ingénieur agronome, m’a transmis son amour de l’Afrique », confesse-t-il.

En 2005, il s’installe à Chemillé-en-Anjou, avec femme et enfants. Il entreprend une formation dans un rucher école, à Angers, où il se découvre une passion pour les abeilles et leur délicat nectar. Il reprend une trentaine de ruches « d’un ancien postier ».



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page